La conduite supervisée est une nouvelle méthode d’apprentissage qui permet aux candidats de 18 ans et plus d’acquérir une expérience de la route significative avant de passer l’épreuve pratique du permis de conduire.

La conduite supervisée est très similaire à la conduite accompagnée : elle permet de conduire avec un accompagnateur (un proche) en-dehors des cours de conduite à l’auto-école.

La conduite supervisée permet donc de mieux se préparer à l’examen pratique du permis de conduire. Toutefois, la conduite supervisée se différencie de la conduite accompagnée :

  • par l’âge minimum du candidat (18 ans en conduite supervisée, 15 ans en conduite accompagnée),

  • par la durée minimum de conduite (3 mois en conduite supervisée, 1 an en conduite accompagnée),

  • par la distance minimum à parcourir (1000 km en conduite supervisée, 3000 km minimum en conduite accompagnée),

  • par la durée de permis probatoire (3 ans en conduite supervisée, 2 ans en conduite accompagnée),

  • par le nombre de rendez-vous pédagogiques (un seul obligatoire après la fin de la formation initiale en conduite supervisée, deux en conduite accompagnée)

Deux conditions doivent être réunies pour pouvoir conduire en supervisé : avoir obtenu l’accord préalable écrit de l’assureur sur l’extension de garantie indispensable pour la conduite du (des) véhicules qui seront utilisés au cours de la phase de conduite supervisée et sur le choix du ou des accompagnateurs.

Avoir obtenu l’Attestation de Fin de Formation Initiale permettant de débuter la phase de conduite supervisée. Pour cela il faut :

– Avoir réussi l’épreuve théorique générale du permis de conduire (code) ;

– Avoir réussi l’évaluation de fin de formation initiale.

Une copie de cette attestation sera adressée à l’assureur.

Quand choisir la conduite supervisée ?

La conduite supervisée s’adresse surtout à deux catégories de candidat à l’examen du permis de conduire :

  • les candidats ayant suivi la formation classique à la conduite, ayant échoué à l’examen pratique du permis de conduire, et souhaitant d’exercer à la conduite avec un proche plutôt que de reprendre de coûteuses leçons de conduite dans une auto-école. Grâce à la conduite supervisée, ils peuvent s’entraîner gratuitement à la conduite avant de retenter leur chance au permis de conduire.

  • les candidats suivant la formation classique à la conduite et souhaitant se perfectionner par une phase de conduite avec un accompagnateur. Ils peuvent ainsi davantage s’exercer à la conduite pour préparer au mieux l’examen pratique du permis de conduire.