Stages – Réduction de la période probatoire

Les stages postpermis et réduction de la période probatoire

Conducteurs novices, conducteurs expérimentés ou bien seniors, des stages de formation post-permis vous sont proposés dans notre établissement.

 

Le déroulement des stages  :

Ces formations comprennent des phases de conduite et d’animation en salle ou uniquement des ateliers en salle.

Les stagiaires seront formés à partir de cas concrets centrés sur les thèses de la vitesse, de l’alcool, de la fatigue et de la vigilance.

Les évolutions en matière de réglementation, d’infrastructures et de techniques automobiles sont particulièrement traitées dans les stages seniors.

 

Objectifs  :

Ces stages permettent d’échanger sur son expérience de la conduite, d’appréhender les limites du synthèse de circulation et de comprendre que la conduite est une activité sociale, nécessitant le respect de normes.

 

Réduction de la période probatoire

Sur la base du volontariat; les jeunes conducteurs qui acceptent de suivre cette formation, verront leur période probatoire raccourcie à deux ans au lieu de trois ans.

La formation complémentaire suivie entre six mois et un an après l’obtention du permis de conduire vise à renforcer les compétences acquises en formation initiale et durant les premiers mois de conduite autonome.

Elle est composée :

– d’un module visant à améliorer la compréhension et la gestion de situations de conduite complexes ;

– d’un module visant à rendre les déplacements plus sûrs et plus citoyens par des choix de mobilité responsables.

Si vous êtes titulaires d’un premier permis de conduire et que vous choisissez de suivre notre formation complémentaire « postpermis », entre 6 et 12 mois après l’obtention de votre permis, vous bénéficierez d’une réduction de votre période probatoire.

Un stage postpermis : pourquoi et pour qui ?

Cette formation d’une journée, qui doit être suivie entre six et douze mois après l’obtention du permis, a pour objectif d’engager une prise de conscience sur le risque afin d’éviter un sentiment de surconfiance au moment où le jeune conducteur a acquis davantage d’assurance au volant.

Réduction de la période probatoire

En suivant ce stage, la période probatoire est réduite à 2 ans, au lieu de 3 pour les formations traditionnelles (et à un an et demi au lieu de 2 ans pour ceux ayant bénéficié de la conduite accompagnée), sous réserve de ne pas avoir commis d’infraction entraînant la perte de  points sur son permis.

 

La formation est dispensée uniquement par les écoles de conduite détentrices d’un label « qualité », délivré par les services de l’État garantissant la qualité de sa formation.
La formation est collective afin de permettre un maximum d’échanges sur les expériences de conduite entre les conducteurs d’une même génération.

Un enseignant de la conduite spécialement formé sera responsable de l’animation de chacune de ces journées.